ldr_leviDDDélai de la réponse : 28 jours
DDCoût du retour du manuscrit : 3,70 €
DDDurée de la conservation du manuscrit : 15 jours
DDNuméro de référence : oui
DDSignature : oui
DDPersonnalisation : oui
DDMention du titre du manuscrit : oui
DDNombre de lignes : 10

  Cliquer sur la lettre pour l'agrandir

Qualité du papier : _toile_toilenoire_toilenoire_toilenoire

Argumentaire : _toile_toile_toile_toilenoire

Impression générale : _toile_toile_toile_toile

Etat du manuscrit : non reçu

Commentaire : La mention spéciale, l'Eldorado en pièces détachées dans une lettre, le matin qui chante : Liana Levi merci ! Oui, il arrive à l'auteur de tiroir de s'enthousiasmer quand on lui dit non en lui expliquant la raison du refus (à l'image d'une fille qui vous dirait qu'elle ne veut pas coucher avec vous car elle n'aime pas vos petits doigts). Le début de la lettre n'effarouchera pas les plus aguerris de l'exercice. La suite surprendra tout le monde, y compris l'illustre Paul Auster. Deux lignes d'explication. Deux lignes, comme deux béquilles pour continuer son petit bonhomme de chemin (on the road again, boy). Le sourire aux lèvres, je retranscris :

Malgré ses qualités, c'est avec regret que nous vous annonçons que notre comité de lecture a décidé de ne pas le retenir. En effet, l'histoire est un peu trop compliquée, ce qui égare le lecteur, et le choix de Paul Auster comme personnage du roman est relativement dangereux.

Le 5ème arrondissement c'est autre chose que le 6ème, on sait parler aux gens ! (me voilà, à cause de deux lignes, partisan, chauvin, dénigrant, sarcastique et de mauvaise foi). Reprenons calmement. Le premier choc passé (je ne suis plus un simple numéro), j'analyse. J'égare "un peu" le lecteur et Paul Auster est un personnage "relativement" dangereux. Emporté dans mon émoi, je prends tout ça pour un compliment sans me demander pourquoi les lecteurs de proximité (famille et divers otages) n'ont pas trouvé l'histoire compliquée (m'ont-ils menti par peur de représailles ?). Le hic c'est que Corpus est intimement lié à l'oeuvre de Paul Auster et que si je me suis cassé la tête à faire perdre le nord au lecteur ce n'est pas pour lui refiler une pelote de fil d'ariane au chapitre 3. L'affaire est pliée, aucune réécriture n'est envisageable.

Bis repetitas, Liana Levi sait parler aux auteurs de tiroir. Jugez plutôt : néanmoins, nous souhaitons vivement que votre manuscrit trouve rapidement un bon accueil dans une autre maison d'édition et une place sur les tables des librairies (quasi malaise de l'auteur de tiroir survolté par cette image commerciale). Par ailleurs, si vous disposez d'autres manuscrits (j'en écrirai pour vos beaux yeux), n'hésitez pas à nous les envoyer, nous les lirons avec intérêt.

Cette lettre aura deux conséquences directes sur l'avenir du monde :

- je décide de contacter Paul Auster à Brooklyn (voir PAUL AUSTER)

- je décide d'écrire d'autres romans (au désespoir des éditeurs du 6ème exaspérés par de tels encouragements irresponsables)

Pour le plaisir : le mot "pilonné" en bas du P.S. file des frissons (mon manuscrit, mon cher et tendre enfant pilonné !!!)

Conclusion : Deux lignes d'explication ne valent pas une bonne fiche de lecture bien roborative, mais on en redemande une tartine. Même si les conseilleurs ne sont pas les payeurs, investir dans une police de caractères traditionnelle ne ferait pas de mal à l'image de la maison (message sponsorisés par Arial corps 11).