ldr_lattes1DDDélai de la réponse : 29 jours
DDCoût du retour du manuscrit : gratuit et automatique
DDDurée de la conservation du manuscrit : -
DDNuméro de référence : non
DDSignature : oui
DDPersonnalisation : non
DDMention du titre du manuscrit : oui
DDNombre de lignes : 6

  Cliquer sur la lettre pour l'agrandir

Qualité du papier : _toile_toile_toilenoire_toilenoire

Argumentaire : _toile_toilenoire_toilenoire_toilenoire

Impression générale : _toile_toilenoire_toilenoire_toilenoire

Etat du manuscrit : non lu

Commentaire : Jean-Claude est un brave gars au fond. Avec sa police de caractères immense, son refus crève les yeux sans grever le budget. Notre cher et précieux manuscrit nous est renvoyé gratis et vierge de toute manipulation (voir aussi BELFOND). Miracle du métier permettant au Comité de prononcer un avis sans manuscrit ouvrir (on va me reprocher d'être amer, il me faut mettre une touche de légèreté dans ma prochaine phrase). L'auteur de tiroir sera ravi de découvrir au bas de la lettre une vraie signature de qualité à l'encre bleue, impression inégalable qui ringardise les innombrables lettres paraphées au bic des confrères du 6ème (c'te honte !).

Je ne voudrais pas être accusé de complaisance avec Jean-Claude. Suit un mauvais point qui en d'autres cieux mériterait à lui seul le plastiquage du 17 rue Jacob. Comment peut-on continuer à se regarder le matin dans le miroir de sa sale de bain haussmanienne en écrivant aux refusés, affamés de signes, que leur texte est un projet et non un manuscrit. UN PROJET ?? Et pourquoi pas un brouillon d'émission de télé-réalité tracé sur un bout de set de table d'un Buffalo Grill de Province* (sur le verso du set car le recto est imprimé). Tout se perd...

* le terme de province est à prononcer d'un air dégoûté (merci)

Conclusion : lettre vite lue, vite oubliée. Shoot again, boy !